Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Les regards / CANALETTO A VENISE

CANALETTO A VENISE

20 janvier 2013

Nous avons actuellement la chance de pouvoir nous rendre dans deux musées pour contempler l’œuvre et le talent du peintre Giovanni Antonio Canal, plus connu sous le nom de Canaletto (1697 – 1768). Le Musée Maillol lui consacre en effet une très belle exposition : « Canaletto à Venise » ; quant au Musée Jacquemart –André il nous propose de découvrir : « Canaletto – Guardi : Les deux maîtres de Venise ».
  • Le Musée Maillol nous permet de déambuler le long des canaux vénitiens grâce à une cinquantaine de tableaux signés Canaletto. Le peintre nous séduit grâce à ses nombreuses vedute qui illuminent cette manifestation. Le vedutisme, art de la représentation picturale d’une vue de ville, fut un mouvement artistique mis à l’honneur au 18ème siècle en Italie et les peintres vénitiens de cette époque, dont les plus célèbres sont Canaletto et Guardi, lui consacrèrent tout leur talent. Il est très intéressant d’observer la manière dont Canaletto procédait pour réaliser ses vedute. Il aimait observer Venise et dessinait minutieusement sur ses carnets les moindres détails qui s’offraient à lui lorsqu’il parcourait la ville ; et il n’oubliait pas d’emmener sa précieuse camera obscura qui lui permettait ensuite de perfectionner la perspective de ses tableaux.
    Le Musée Maillol nous initie ainsi au processus artistique du peintre en exposant dans la première salle certains de ses carnets de dessin et une chambre optique (nous permettant de découvrir à quelle assistance technique elle servait). Cette mise en exergue de l’élaboration créatrice de l’artiste n’enlève rien à la magie de ces magnifiques vues où règne une belle harmonie aux lueurs vénitiennes uniques et un esprit du détail d’une méticulosité inouïe. Mais ne vous leurrez pas : Canaletto ne retranscrit pas la réalité. Il nous en offre une interprétation subjective. Ses carnets regorgent de différents points de vue pour un même emplacement et lui permettent d’insérer plusieurs perspectives dans un même tableau. Notre champ visuel ne serait pas apte à saisir toute l’étendue de certaines vedute !
    Vous tomberez sûrement sous le charme de ce peintre vénéré en son temps, et dont les commandes affluaient sous le joug de son mécène, Joseph Smith, qui le poussa même à quitter l’Italie pour l’Angleterre (où il resta une dizaine d’années) afin de satisfaire les illustres collectionneurs britanniques.
    Canaletto, maître incontournable de la peinture vénitienne du 18ème siècle, fut admis à l’Académie vénitienne en 1763. Et c’est au Musée Jacquemart – André que vous serez à même de découvrir d’autres toiles illustres de Canaletto mises en parallèle avec les œuvres de Francesco Guardi (1712 – 1793), l’autre grand maître de l’art de la veduta. La subtilité des différentes variations entre les deux peintres est passionnante. Les vedute de Guardi ont leur personnalité propre. La lumière et la chaleur de la gamme chromatique y dégagent une forte émotion, une sensibilité artistique vibrante.
    N’hésitez donc pas à découvrir ces deux expositions jusqu’au 21 janvier 2013 pour « Canaletto – Guardi » (Musée Jacquemart – André) et jusqu’au 10 février 2013 pour « Canaletto à Venise » (Musée Maillol). Bon voyage !

    Canaletto - Guardi : Les deux maîtres de Venise

    Lire la suite